.

Liaison à la masse

Question d’un utilisateur ODC-Live

J’ai récemment disposé de part et d’autres des trous passe-cables des brosses serties sur des profilés aluminium. Cette installation requiert-elle une liaison à la masse ?

Réponse d’un Expert ODC

En effet, en théorie toute pièce métallique – et donc conductrice – entrant dans une Data Room doit être raccordée au maillage équipotentiel (c’est à dire raccordée à toutes les autres pièces ou équipements métalliques) afin de dissiper les courants de fuite sur une surface très vaste et donc éviter les décharges (différences de potentiel) brutales de type arc susceptible d’endommager les composants.
Cela impose normalement aux profilés aluminium qui servent de support aux brosses d’être raccordés d’abord entre eux (s’il y en a plusieurs sur un meme trou) puis à la baie la plus proche. A ce titre, même requis par la norme, les exceptions sont nombreuses et souvent bien plus risquées pour les matériels. En effet, tout opérateur entrant en salle se doit de disposer à son poignet d’un bracelet de décharge qu’il doit raccorder par pince à chaque équipement qu’il touche et c’est loin d’être le cas en pratique…

En fait, cette obligation de liaison équipotentielle est intimement liée à la gestion du taux d’hygrométrie (plus l’air est sec plus le risque de décharge est élevé) et à la vigilance de tout ce qui entre dans la salle :

  1. Disposer d’un taux d’hygrométrie stable avec une humidification / déshumidification efficace pour rester dans les préconisations de l’ASHRAE
  2. Eliminer en amont l’introduction d’éléments chargés électriquement (en particulier les opérateurs et leurs outillages) par des plots ou tapis de décharge

Cette parenthèse normative fermée, il existe au catalogue ODC un kit de liaison équipotentielle spécialement prévu pour ces profilés aluminium (Cf. fiche produit occultations passe-câbles sur mesure), ainsi que plusieurs dispositifs de prévention de décharges électrostatiques (ESD).

0 commentaires

Soumettre un commentaire